Croiser quelqu'un et discuter, ce n'est pas entretenir une relation.

by - 21:33:00

J'ai rencontré une de mes anciennes camarades de collège et de lycée dans les transports, il y a quelques heures. Après une petite boutade, une bise et les " ça fait tellement longtemps depuis le lycée " devenus quasiment systématiques, elle m'a posé l'une des questions que je trouve les plus pénibles qui soient en français : « Qu'est ce que tu deviens ? » 

Insolemment, j'ai répondu que j'entamais ma mutation en tant que koala.

Plus sérieusement, c'est une question que je n'apprécie pas, car elle ne veut rien dire : elle ne demande rien, elle n'est absolument pas précise et finalement peut également amener son interlocuteur à creuser son propre trou si en face se trouve une personne peu coopérative.

Cette ancienne camarade est quelqu'un avec qui j'ai échangé des fous rires, beaucoup de larmes jadis, c'est pour cela que j'ai accepté de lui en dire plus sur l'état actuel de ma vie mais lorsque je rencontre des personnes de façon fortuite ou que celles-ci viennent aux nouvelles à travers des messageries privées telles que Messenger de Facebook, les Messages Privés de Twitter, Linkedin et autres.. Je reste très évasive me concernant. 

Apprendre à parler de soi judicieusement et avec modération est un enseignement que je suis toujours.

Contrairement à ce que ces gens pensent, il ne suffit pas de croiser quelqu'un régulièrement au coin d'une rue, au détour d'un siège de transport en commun ou dans le rayon Fruits & Légumes d'un supermarché et de s'arrêter pour converser x temps pour entretenir une relation.


Entretenir une relation, ce n'est pas uniquement compter sur le hasard, le mektoub ou la main de Dieu pour nous réunir. Entretenir une relation, c'est en poser les bases, c'est y participer de manière à contenter les deux parties et faire des efforts pour que celle-ci perdure, fructifie et améliore la vie de chacun(e).

Il ne suffit pas de compter les années pour que la relation puisse revêtir une importance plus grande : il faut que celle-ci soit ponctuée d'une volonté bilatérale, d'actions communes allant dans ce sens là et la nature de la relation importe peu dans ce cas là (fraternelle, parentale, amicale, amoureuse, de camaraderie, entre collègues de travail). 

L'important, c'est que chacun fasse de son mieux pour contribuer sainement et positivement à ce qui devrait être bien plus qu'une croisade ponctuelle dans un lieu de passage commun.

Quand ces quelques gestes qui pourraient faire passer quelqu'un du rang de connaissances à bon potes voire amis ne sont pas faits, il ne faut pas s'étonner que les gens prennent leurs distances et ne vous incluent dans leurs vies... puisque vous n'y êtes pas !

Signé Ryel


Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence