mardi 26 janvier 2016

Hiérarchie cachée ou l'illusion d'égalité.

Dans certaines sphères professionnelles, il existe une classification explicite et visible de qui est le chef, qui coordonne et qui exécute. Une certaine rigidité est perçue de ces milieux-là mais j'estime qu'au moins les choses sont on ne peut plus dites. 

Chacun connaît sa place, comprend ses limites avec la figure d'autorité et ne les outrepasse sauf en cas de rébellion.

J'observe beaucoup cette proximité que les " sous-chefs " peuvent avoir avec les employés lambdas : ils se tutoient, connaissent les bribes de vie des uns, se côtoient parfois même en dehors pour les autres. Cette sympathie envers autrui fait oublier que ce/tte sous-chef reste malgré tout le supérieur. 

Un supérieur qui choisit l'affecte pour parvenir à diriger plutôt que l'autorité claire et affirmée. 
Mais cette autorité finit par surgir à un moment donné et finit généralement par briser cette pièce de théâtre jouée depuis belle lurette. 

L'employé se sent égal à chacun, comme ce qui lui est répété depuis sa tendre enfance, suite notamment grâce à ses leçons d'histoire géo et de la promotion de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (DDHC), aux évènements dans le monde qui lui font comprendre que nous sommes dans un pays de droits et que ce n'est un acquis puisqu'il existerait des pays où les droits de l'humain ne sont pas respectés.

Il se sent tout autant semblable à celle qui brasse des millions en écartant soigneusement mais non sans tâche son homologue sans-abri en bas de son immeuble.

Pour être honnête, je pense que l'égalité n'est bonne que pour les théories. Nous ne sommes pas égaux, nous ne l'avons jamais été et nous ne le serons jamais. Mais pas sur les mêmes critères sur lesquels l'égalité était discutée précédemment. 
Les humains n'ont pas les mêmes critères physiques, ne naissent pas dans les mêmes environnements avec ce qu'ils peuvent générer d'utiles, de contraignants ou de " chanceux " et n'ont pas les mêmes opportunités d'effectuer une même chose. 

Cette manière insidieuse de faire croire que tout le monde est "logé à la même enseigne", que tout le monde occupe la même place est ingénieuse.. mais à la fois terriblement cruelle...

Le capitalisme. Le management du personnel et ses facéties. 
J'avoue que je reste quelque peu perplexe.. Je me souviens mes cours de sociologie et ... je reste perplexe ! Je vous lis ^^ 

( LOL, je pourrais comprendre si vous pensiez " Tout ça pour ça ? " )

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages